Guérison intérieure !

« Ô temps ! Suspend ton vol ! ». (Lamartine) On ne le désirera jamais assez, et lui non plus (le temps) ne l’acceptera jamais ! Ce n’est peut-être pas une conviction absolue de ma part, mais la réalité est que cela fait déjà trois mois que nous sommes au noviciat. Trois mois riches d’activités aussi édifiantes les unes que les autres, comme l’inter-noviciat.

Depuis le dimanche 27 novembre en effet, nous sommes à Kara pour cette session qui rassemble deux ou trois fois l’an, les novices de toutes les congrégations religieuses présentes au Togo. Pour cette fois-ci, nous sommes plus d’une vingtaine de jeunes à participer à cette rencontre qu’anime le père René MIHIGO. Pendant cette semaine, nous réfléchirons sur l’action de « contempler l’amour de Dieu pour faire une démarche de guérison intérieure ». C’est le thème qu’a choisi le père René, pour nous convaincre que Dieu nous aime tel que nous sommes.

Au premier jour de la session, nous apprenons qu’il-y-a cinq types de blessures : la trahison, le rejet, l’abandon, l’humiliation et l’injustice, tant de blessures qui nous empêchent d’être nous-mêmes, de nous épanouir, d’aimer Dieu et les autres ; si la question vous intéresse :  http://chezliliane.ca/pagelecture.htm. Tous, nous avons été blessés d’une façon ou d’une autre et nos parents pourraient en avoir été les auteurs. Dieu qui nous aime, veut de nous l’amour de nos parents tels qu’ils sont ; c’est le moyen sûr d’expérimenter l’amour divin qui guérit et bouleverse la vie.

Comment expliquer que certaines personnes aient peur de la nuit, ou qu’ils dorment mal ; que d’autres n’aient pas la forme du corps qui leur plaise, ou qu’ils réagissent de telle ou telle façon singulière ? Voilà tant de choses dans nos vies que nous aurons la chance de comprendre cette semaine grâce à la disponibilité du père René qui, pour un tel résultat, ne ménage aucun effort. Nous aurons certainement le temps de revenir en détails sur cette session qui, en plus d’être un cadre de formation, est un lieu de rencontre, de partage, de fraternité pour des jeunes de diverses congrégations qui ont la joie de se retrouver et qui partagent le même rêve.

Bernard Bamogo, novice

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans Au Noviciat, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *