En route vers Ouagadougou !

     « Voyez ! Qu’il est bon, qu’il est doux d’habiter en frères tous ensembles ! » (Ps.133, 1). C’est de cette joie que nous vivons depuis hier soir quand nous sommes arrivés chez les frères de Ouaga qui nous ont réservé un accueil des plus chaleureux !

Pour chacun de nous, c’est la joie de retrouver des anciens compagnons de route depuis la formation ou la mission ; entre les pères Benoit et Jean-François, ce sont deux promotionnaires qui se retrouvent ; pour le P. René et les « Philosophes », c’est le maître qui retrouve ses disciples, de même qu’entre nous novices et le père Jean-Paul que nous avons eu pendant le postulat comme formateur. Les chaleureuses accolades ont presque fait oublier la belle aventure de la route ; que dis-je, la petite odyssée de la journée.

Nous avions oublié Sokodé depuis 5h30 et après quelques spectacles de voitures calcinés ça et là à Aledjo, nous sommes arrivés à Kara où un zélé caporal nous a fait signe de stopper.

–          Bonjour… vous êtes passé quand le feu était rouge

–          Ah non ! Il était bien vert ; moi j’ai bien regardé !

–          Bien ! Venez voir le chef !

Le père Benoît fut obligé de descendre, mais il laissa aller le père René, habitué à de pareilles situations. La situation fut réglée à l’amiable chez le chef, et nous reprîmes notre route tout tranquillement sans omettre d’admirer ce panneau d’un genre nouveau, un panneau dont le rouge et le vert s’allument au même moment ! Alors, pour oublier ce petit incident, nous priment un bon café accompagné du délicieux sandwich matinalement concocté par Emile ! Le reste de la route se poursuivit sans grand incident, à part les nombreux arrêts aux différents postes de péage, les sommes colossales qu’il faillait verser pour les visas des deux pères ne faisant pas partie de la sous région (94 000 soit 143 €, pour un visa de 7 jours ! )…

Pour le moment, nous sommes bien installés, comme chez nous, et après un repos bien mérité, nous espérons que la fête de Noel sera belle au pays des hommes intègres. Mais d’abord, nous commençons une session avec le père Jean-François sur la vie communautaire : « Assomptionnistes, nous sommes des religieux vivant en communauté apostolique ». C’est ce thème qui sera donc pour nous, l’apothéose de l’avent et le début de la nouvelle année.

 Voici quelques photos de notre séjour (l’album viendra s’enrichir dans les jours à venir)

Bernard BAMOGO, novice

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans A Ouaga, Au Noviciat, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *