UNE MI-JOURNÉE DE VOCANDI DE OUAGADOUGOU À PISSY

« Comment témoigner de ma foi aujourd’hui dans mon milieu de vie ? ». Tel est le thème d’une rencontre de réflexions, d’échanges et de prière qui a été proposée aux jeunes aspirants à la vie consacrée de la ville de Ouagadougou, le dimanche 22 janvier 2012. Ce fut à l’initiative de la « Commission Vocation » de l’Union des Supérieurs Majeurs de Ouagadougou au Burkina Faso. Objectifs : donner des repères aux jeunes qui s’interrogent sur le sens de leur vie, en créant une synergie entre eux, et, les sensibiliser à témoigner de leur foi dans un monde où les valeurs sont reléguées aux oubliettes.
C’est le grand et prestigieux complexe scolaire « La Sainte Famille de Nazareth », tenu par les Frères de la Sainte Famille, situé au secteur 17, quartier Pissy de la ville de Ouaga, qui a abrité cette rencontre. On a compté 56 consacrés présents pour l’encadrement de 263 jeunes venus des groupes de vocations de différentes paroisses de la ville de Ouagadougou.
Pour le compte de la Communauté assomptionniste de Ouagadougou, le Père Paulin et le Frère Georges ont pris part activement à cette activité. C’est une expression d’une dimension fondamentale du charisme de l’assomption. En effet, « Depuis ses origines, l’Assomption est engagée avec bonheur au service des jeunes et porte le souci de l’éveil et de l’accompagnement des vocations dans et pour l’Eglise » (Actes officiels du chapitre Provincial de France, 2011, N°80). C’est aussi une opérationnalisation de l’un des points d’attention retenus au cours du Chapitre Local de la jeune communauté en fondation à Ouagadougou : être attentifs à tout ce qui se passe autour de nous, dans l’Église famille du Burkina, et s’y engager pleinement, dans la mesure de nos possibilités.
À l’issue de la messe qui a clos cette rencontre, comme un signe d’accueil, le Père Gaëtan Kaboré (Camillien), responsable de la commission vocation, a exceptionnellement donné l’occasion aux assomptionnistes de se présenter à l’assemblée. Ainsi, le Père Paulin a brossé brièvement les orientations fondamentales de la Congrégation et les priorités de la présence d’une communauté assomptionniste à Ouagadougou.
Il ressort de cette rencontre des convictions fortes : l’Assomption a quelque chose propre à elle à donner dans l’accompagnement de la jeunesse et dans l’éveil des vocations dans l’archidiocèse de Ouagadougou. Des jeunes frappent déjà à nos portes. Ils sont habités par une foire aux questions « brûlantes » et pertinentes. Cette réalité nous provoque à nous donner du temps et des moyens pour eux, afin de leur proposer la foi, et les rendre témoins de l’espérance du Christ.
Fr Georges HOUSSOU, aa

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *