ANIMATION VOCATIONNELLE À TIKARÉ (OUAHIGOUYA)

En date du 31 mars dernier, soucieux d’éveiller les vocations religieuses et sacerdotales missionnaires sur sa paroisse, l’Abbé Martin SAWADOGO, curé de la Paroisse Immaculée Conception de  TIKARÉ, du diocèse de Ouahigouya, a invités les religieux (missionnaires) chargés de l’animation vocationnelle dans les congrégations qui sont à Ouagadougou.

Nous étions quatre, de différentes congrégations : Sœur Lucile NZIGIRE (Missionnaire de Notre Dame d’Afrique), Sœur Lucie TAPSOBA (Sœur de Notre Dame du Sacré Cœur), Père Terry MADEN (Missionnaire d’Afrique) et Frère Georges HOUSSOU(Assomptionniste). L’évêque dudit diocèse, Mgr Justin KIENTEGA, était en visite pastorale dans cette Paroisse, et c’est lui qui nous a accueillis et nous a « investis » dans cette mission.

Dans ses mots de remerciement et d’encouragement,  Mgr Justin nous a exhortés à  ne pas nous lasser dans ce service important et délicat; de cette façon, a-t-il continué, nous aidons les jeunes à reconnaître  la présence de Dieu dans leur vie,  et ainsi ils découvrent la semence de la vocation que le” Père-Semeur”,  lui-même, a déposée dans les sillons de leurs vies.

Le moment culminant de cette sortie a été la rencontre avec les jeunes. Ils étaient une soixantaine, venus des différentes stations secondaires de la paroisse. Pendant plus de deux heures, nous avons présenté nos différentes familles religieuses, nos spiritualités, nos charismes. Nous avons aussi insisté sur la vocation en général et l’appel à la vie consacrée en particulier. Nous avons donné aussi l’occasion aux jeunes de soulever leurs inquiétudes, d’exprimer leurs désirs, et de faire des remarques. Tout s’est passé dans une atmosphère conviviale et chaleureuse. La rencontre était aussi marquée par la prière et la louange.

Il ressort de cette sortie effectuée qu’il est important de travailler en réseaux dans le diocèse, d’avoir une cohérence du général au particulier dans l’animation vocationnelle. Il faut avoir confiance dans le Seigneur et lever le regard, car les champs sont déjà prêts pour la récolte ; il faut cependant cultiver et concrétiser les opportunités que le Seigneur lui-même nous envoie.

Georges

Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *