JOURNÉES ALZONIENNES DE OUAGADOUGOU

Le 11 et le 12 avril 2012, les jeunes profès de la communauté assomptionniste de Ouagadougou ont eu à présenter à tour de rôle et en présence des Pères Jean-Paul et Paulin, des travaux de recherche de 10 pages chacun.

Qu’entendons-nous par « Journées Alzoniennes » ?

Quand nous avons posé la question au Père Paulin, notre formateur, il nous a simplement dit que, « Ce sont des journées qu’une communauté ou des communautés alzoniennes se donnent pour réfléchir sur des questions inspirées d’Emmanuel d’Alzon. Le qualificatif « alzoniennes » ne veut donc pas dire qu’il s’agit de revisiter seulement le Vénérable Père d’Alzon, mais aussi et surtout de nous ressourcer sous son inspiration en vue d’être ses vrai(e)s fils et filles dans notre aujourd’hui. »

C’est dans ce sens que les matinées du 11 et du 12 avril 2012 ont été consacrées à des présentations des thèmes suivants qui ont été choisis librement par chaque présentateur. Par ordre alphabétique les trois premiers, comme vous allez le constater,  ont eu chacun trente minutes pour la présentation et trente autres minutes pour les questions et échanges.

Voici chacun avec son thème :

1. Fabrice AKELESSIM: Emmanuel d’Alzon et Saint Paul

2. Georges HOUSSOU: Rapport entre action et contemplation chez le Père d’Alzon

3. Jean-Claude DIWEDIGA: Les vertus cardinales chez le Père d’Alzon

4. Lucas SEZOUHLON: Qu’est-ce que le bonheur selon Saint Augustin ?

5. Roland MANGBASSIM: Le Père d’Alzon et l’amour de l’Église

6. Vivien DOKUI: Le sens du travail chez le Père d’Alzon

La présence des formateurs et leurs remarques faites par rapport à la qualité, au fond et à la forme des travaux ont donné un caractère sérieux à ces journées qui sont les premières en Afrique de l’Ouest sous l’initiative du Père Paulin. Il est possible que nos prochaines publications vous fassent le condensé de chaque thème.

« (…) lorsqu’on n’étudiera plus à l’Assomption, c’est qu’elle aura fait son temps et qu’elle aura reçu la malédiction de Dieu. » (Emmanuel d’Alzon, ES, p. 208)

Fr Lucas, AA

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *