COCHOLYCOSO PREMIERE EDITION !

Viewty            Le vendredi 22 mars 2013 aux Affaires Sociales de Sokodé s’est tenu pour la première fois dans cette ville un concert spirituel des chorales des lycées et collèges. Cet événement spirituel, rassembleur et unique en son genre faisait l’objet d’une siglaison à résonnance heureuse forgée par son initiateur le Fr Serge Patrick Simo, assomptionniste: CO.CHO.LY.CO.SO. (Concert des Chorales des Lycées et Collèges de Sokodé). Cet événement de taille et d’envergure interreligieuse a été le couronnement de la grande Marche de la Fraternité Interreligieuse précédemment organisée le samedi 15 décembre 2012 entre Musulmans, Catholiques et Protestants et qui a rassemblé plus de 2000 jeunes. Une Marche qui, rappelons-le, avait pour buts non seulement d’accompagner tous les jeunes, de les voir vivre ensemble et mettre leurs talents au service de tous, de favoriser chez ceux-ci une dynamique de communion, de dialogue et de paix entre les religions, mais aussi de leur permettre de vivre avec un esprit d’ouverture, de rencontre et de respect de l’autre dans ce qu’il peut apporter aux autres. A l’initiative du Fr Serge Patrick SIMO et en collaboration avec le Père Bien Aimé RAZAFIMAHAVELO, tous deux du Centre Culturel Saint Augustin et aumôniers des lycées et collèges de la ville de Sokodé, le COCHOLYCOSO, première édition avait pour buts d’aider les jeunes à relire leur vie à la lumière des Saintes Ecritures, à  mettre en pratique les enseignements spirituels et religieux dans leur vie d’élèves afin de lutter contre les antivaleurs qui les profanent et les déshonorent et ainsi obtenir de Dieu les bénédictions dont ils ont besoin pour une année scolaire réussie, une vie bénie et un avenir épanoui. Cet événement spirituel qui répondait aussi au besoin de la célébration de notre fraternité interreligieuse, a permis aux jeunes élèves chrétiens et musulmans de mettre en voix leur soif de paix et d’amour entre tous, de se mettre en chœur et sans peur aucune dans une même chorale vidée de visages pâles, et d’exécuter suavement et dévotement leurs chants au nom de la paix, de la justice et de la réconciliation, car en étaient ils convaincus, Dieu le Clément, le Miséricordieux est l’Unité des diversités, Il est la Paix elle-même. Musulmans et Chrétiens, dans la même chorale, chantant la gloire de Dieu, voilà le plus révélateur et significatif témoignage de ce COCHOLYCOSO.  Une autre image forte était la maestria du duo animateur de la soirée, chacun en tenue religieuse pour marquée cette fraternité interreligieuse et cette coresponsabilité dans l’éveil de la jeunesse aux valeurs religieuses de paix : Fr Serge Patrick en clergyman et Monsieur Rachad en tunique musulmane sous les cameras de la Télévision Togolaise (TVT).Viewty

Ce concert des chorales a vu la participation huit (08) chorales de la place dont six (06) étaient en compétition : Lycée Sainte Marie de Sokodé, Complexe Scolaire Bakhita, Lycée Moderne de Sokodé, ITC Assomption, EMC et le CEG Didaurè. Les chorales Emmanuel d’Alzon et Faila Ibrahim de Sokodé (qui est une chorale musulmane) étaient invitées pour rehausser l’éclat de l’événement. Il est impérieux de noter que le plus important était moins ce que les chorales devaient gagner que leur participation.

             Devant une foule immense de spectateurs constitués d’élèves, de parents venus respectivement encourager leurs camarades et leurs enfants, la soirée a pu débuter avec la chorale du Lycée Moderne de Sokodé pour l’exécution de l’hymne national Togolais suivi de celui du CO.CHO.LY.CO.SO.  sous les ovations d’un public qui ne se fatiguait pas d’exprimer sa liesse à l’endroit d’une jeunesse chantant avec allégresse. Cela fut précédé par la prière d’ouverture dite par le Père Jean Jacques, prêtre diocésain, suivi du mot de bienvenue du Père Bien-aimé, assomptionniste et de la présentation du bureau des jeunes de la coordination  de l’aumônerie des collèges et lycées de Sokodé ; ce qui laissa la place à la compétition proprement dite.

ViewtyDevant un trio qui constituait le jury, les chorales se sont exprimées. Des prestations ponctuées de temps à autres d’intermèdes et donc des jeunes artistes talentueux qui sont venus des villes du Togo spécialement pour l’événement et qui ont fait danser le public.

En prélude à l’annonce de la meilleure chorale de Sokodé, des diplômes de participation ont été décerné à toutes les huit (08) chorales participantes. Après délibération, le jury est revenu sur scène pour rendre public le nom de la meilleure chorale de Sokodé. Il faut noter que des prix d’encouragement ont été remis à toutes les chorales participantes.

           ViewtyC’est ainsi que s’est achevée cette soirée sur une note d’entière satisfaction. Les jeunes de Sokodé ont pu comprendre à travers la Marche de la Fraternité Interreligieuse et le COCHOLYCOSO, qu’ils ne sont pas n’importe quelle jeunesse du monde, mais qu’ils sont la jeunesse de Sokodé au Togo. Sokodé qui n’est ni la médiocrité,  ni l’intolérance, ni le

Remise des prix

Remise des prix

fanatisme religieux, ni le dédit de l’ambition, de la réussite, du talent, du respect de l’autre. Mais, ils ont pu comprendre que dans ces temps de crises entre les religions, ils doivent être l’avant-garde de leur pays ; ces crises entre les religions ne sauraient briser leurs rêves et briser leur envie d’espérer. Alors, avec eux, pour eux, par eux, il est question

Remise des prix

Remise des prix

d’aider ces jeunes à poser le débat ; celui de la paix, l’unité, la justice et la réconciliation, surtout que les valeurs évangéliques, coraniques appellent a un type d’homme nouveau. Et nous désignons ce type d’homme nouveau par le nom MEILLEUR. La devise des jeunes étant : « jeunes toujours meilleurs et unis. »

Puisse Dieu aider ces jeune à écrire la plus belle page de l’histoire de la fraternité interreligieuse dans leurs milieux.

            ADAMS TATSIDOJOUNG, POSTULANT AA

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans A Komah, Hommes de communion, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *