La fête de martyrs bulgares à Ouagadougou

13 Novembre 2013

Comme chaque année, le 13 Novembre est une date qui ne passe pas inaperçu dans les communautés assomptionnistes, non seulement pour  la fête de tous les saints de l’Ordre et de la Congrégation mais aussi pour la mémoire de nos trois frères martyrs blugares, Kamen Pave et Josaphat, qui sont aujourd’hui bienheureux.

Cette année, la communauté de Ouagadougou a célébré la fête, en union avec les Religieuses de l’Assomption, les Orantes de l’Assomption, toutes présentes à Ouagadougou, et les Oblates dont une, venue de Bobo, s’est jointe à nous pour une belle soirée festive.

Au cours de la célébration eucharistique, le Père Nicolas RANDRIANARISON, présidant la messe, nous a rappelé quelques idées fortes de chacun des trois martyrs puis a précisé le sens de cette fête.

Cette fête nous invite à élargir nos horizons. Il faut reconnaître

13 Novembre 2013_Ouaga

13 Novembre 2013_Ouaga

avec gratitude que la mission d’Orient est le fruit du don de soi de nombreux pères et sœurs… Nos trois pères martyrs nous poussent à regarder encore plus en profondeur et plus loin.

Au cours de cette même célébration, nous avons pensé à l’Assomption d’Afrique, et surtout à nos frères Anselme, Edmond et Jean-Pierre qui vivent un martyre que nous partageons tous. Depuis le premier anniversaire de leur disparition, une bougie est allumée pour chacun d’eux au pied de l’autel.

En attendant la fête de la naissance au ciel du Père d’Alzon pour partager notre joie avec d’autres communautés religieuses et avec les amis laïcs.

Bernard BAMOGO, a.a

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans A Ouaga, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *