interview à Mgr Léopold…

Photo0538Emile : Voici déjà un certain temps que vous avez de la passion à accompagner les organisations de la jeunesse diocésaine. Pour mémoire, vous étiez avec nous en Mars 2013 à la marche de Carême à Pissy, puis à l’ouverture de l’année pastorale de la jeunesse à Koubri et aujourd’hui ici à Yagma pour les JDJ. Quel est votre sentiment ?

Mgr Léopold : C’est un sentiment de joie parce que quand on est avec les jeunes, on finit par être contaminé pour être jeune comme eux. Vous avez vu l’ambiance, la joie spontanée, je crois que ça va croissant. C’est donc un sentiment de joie qui m’anime et qui me fais communier à la joie du Saint-Père. Vous le savez, quand le Saint-Père est au milieu des jeunes, on le sent très épanoui.

Emile : Mgr, où trouvez vous la force de vous adressez  aux jeunes avec

Mgr Léopold au Micro du Fr. Emile

Mgr Léopold au Micro du Fr. Emile

autan de dextérité autan de justesse ?

Mgr Léopold : Justesse, dextérité… possible ; joie et conviction… oui. Peut être parce j’ai passé quelques années au grand séminaire avec les jeunes. Quand on est avec  les jeunes, leur spontanéité vous entraîne. Alors, je souhaite qu’au fur et à mesure, chaque année, ils viennent de plus en plus nombreux pour faire de ce pèlerinage des jeunes,  un évènement historique où chacun puisse trouver son compte au pied de Marie.

Emile : Une dernière question pour vous monseigneur. Quel est le message que vous avez lu dans le visage de cette foule de jeunes qui s’est rassemblée ici à Yagma ?

Mgr Léopold : Le message est celui de joie et de confiance. Quand on s’appuie sur le Seigneur,  et surtout sur la Vierge Marie, on a le cœur apaisé parce que comme le dit le psalmiste : « mon cœur est tranquille en moi comme un petit enfant tout contre sa mère ». Alors ils viennent retrouver le calme et la tranquillité auprès de maman Marie.

Emile : Merci à vous Monseigneur et traduisez surtout les félicitations de la jeunesse à notre nouveau cardinal. Dites lui que les jeunes l’attendent ici même à Yagma, le 2 mars prochain.

Mgr Léopold : je n’y manquerai pas et je lui dirai qu’on a promis et il faut qu’il vienne.

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *