Conférence : l’auto-entreprenariat

Conférence à l'Espace d'Alzon

Conférence à l’Espace d’Alzon

Le mercredi 23 avril 2014, au centre culturel saint Augustin de Sokodé s’est tenue, comme à l’accoutumée, la conférence-débat mensuellement organisée par « L’espace d’Alzon ». L’espace d’Alzon qui est un cadre de réflexion sur les grandes questions de la vie, de la société, de la spiritualité du dialogue inter religieux etc.  Le thème excellemment présenté au cours de cette conférence était le suivant : Vu le marché de l’emploi, faut-il attendre une place de fonctionnaire ou se lancer dans l’auto-entreprenariat ? Comment faire ? Quels soutiens possibles ? Un thème présenté par M. Hyacinthe ALAO ancien agent de Plan Togo.

Conférence à l'Espace d'Alzon

Conférence à l’Espace d’Alzon

Que faut-il donc retenir de son intervention ? D’entrée de jeu, avant de commencer son exposé, voici l’adage qu’il nous a proposé et qui résume tout son travail : « va droit devant, ne laisse rien ni personne t’éloigner de ton objectif. Tu as droit au bonheur et à la réussite, crois en tes mérites». À travers cette pensée M. Alao a invité tous les auditeurs à prendre le risque d’avancer vers leur désir de vivre le bonheur.

Ainsi la première partie fut la définition de l’entrepreneur, qu’est ce qu’un entrepreneur ? Pour lui plusieurs définitions existent mais il retient celles-ci : c’est un individu qui a le courage de mettre en œuvre ses rêves et qui passe à l’action. C’est celui qui voit des possibilités et des solutions là où les autres trouvent des problèmes. Il initie les changements pour mieux vivre. Par ailleurs, face à cette définition, comment devient-on entrepreneur ? Est-ce que le système togolais de formation est en adéquation et prépare les jeunes à l’auto-emploi, à l’entreprenariat d’aujourd’hui et de demain ? Non ! Il faut donc développer une activité complémentaire pour réaliser ses projets. Pour y parvenir il faut oser, surmonter, dépasser les préjugés et développer l’espérance en soi-même, en notre environnement et en notre famille. Il faut aussi, pour réussir, travailler la connaissance de soi, afin de connaitre ses forces et transformer ses faiblesses en atouts et savoir se donner de la valeur. Au terme de tout ce que nous avons comme désir, rêve, il faut s’en remettre à Dieu.

Avant de prendre une quelconque décision, il faut d’abord une phase de réflexion, faire une analyse de soi pour savoir qu’on s’exprime bien, faire aussi une analyse de son environnement et une étude du marché. Puis prendre des modèles de personnalités à suivre sur le plan local, national ou international.

À la fin de son exposé, quelques questions lui ont été adressées, parmi lesquelles : comment faire pour concevoir des projets afin de trouver des financements au Togo ? Sur le plan national, comment faire pour que le système éducatif puisse permettre l’auto-entreprenariat ? Une soirée fort instructive et qui, nous l’espérons, suscitera de belles vocations pour l’auto-entreprenariat…

Conférence à l'Espace d'Alzon

Conférence à l’Espace d’Alzon

Ce contenu a été publié dans A Komah, Au Noviciat, La vie des communautés, Solidaires des pauvres. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *