En famille avec Michel Kubler

Le samedi 7 juin 2014, une rencontre a eu lieu dans la communauté assomptionniste de Ouagadougou, entre les Orantes, des laïcs et les frères de la communauté à la faveur de la visite de Michel Kubler.

En famille avec M. KUBLER

En famille avec M. KUBLER

En rappel, Michel Kubler a été invité à Ouagadougou par le Service pastoral pour la formation et l’accompagnement des responsables (SEPAFAR) pour une conférence sur le thème de « l’Église et l’opinion publique ».

En attendant la conférence le mercredi 11 juin, Michel Kubler a bien voulu partager ce qu’il a accompli dans le passé comme responsable de la mission d’Orient pour la congrégation. C’est ainsi que les Orantes et les laïcs se sont joints à la communauté pour en profiter.

De 16h30 à 18, l’infatigable et vivace P. Kubler a tenu en haleine son auditoire. Que de riches expériences a-t-il faites en orient. Pour lui, l’Église d’Orient est le deuxième poumon de l’Église catholique, mais malheureusement, il est le plus petit auquel on semble accorder peu d’intérêt. Il est reconnaissant envers la province d’Afrique qui a fourni de nombreux religieux pour cette mission, et en appelle toujours à plus d’engagement de la part des jeunes religieux.

La rencontre avec Michel a été aussi l’occasion de dire au revoir à quatre frères dont le départ de Ouagadougou est presqu’officiel. Fabrice-Marie, Jean-Claude, Fabrice-Cephas et Vivien viennent de terminer leur cycle de philosophie. Ils ont soutenu leurs travaux de fin de cycle il y a quelques jours à la maison Lavigerie et s’en vont vers d’autres destinations  pour le cycle théologique.

Après des discours de remerciement et d’encouragements de la part des laïcs et des frères de la communauté à leur endroit, le verre d’amitié a été levé pour clôturer la soirée.

Bernard Bamogo,a.a

Ce contenu a été publié dans A Ouaga, Hommes de communion, La vie des communautés, Qui sommes-nous ?. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *