Session Justice et Paix à Ouaga : premiers jours

Une session JPIC (Justice, Paix et Intégrité de la Création) a débuté le 6 Juillet 2014 à Ouagadougou au centre d’accueil Marie Immaculé(CAMI). Les participants sont arrivés à partir de 18h30 suivi du diner à 19h30.

08soir agapes

La mise en route de la session JPIC s’est fait par l’eau d’accueil, Zomkoom en Moré, selon la coutume Mossi. Chaque participant a puisé l’eau pour la donner à un autre participant, avec la tâche ensuite de se présenter l’un à l’autre, puis de présenter l’un par l’autre à la grande assemblée. Le groupe au total est composé de 24 personnes, dont 20 participants et 4 animateurs, de 10 nationalités différentes.

équipe animation & M Damiba

La première matinée du lendemain a été consacré à poser un « Regard sur le monde économique » avec l’intervention de M. Pierre Claver DAMIBA (ici au centre). En présentant la géographie et l’histoire de la sous-région ainsi que les objectifs des OMD, il a abordé les paradoxes et les défis de l’intégration économique en Afrique de l’Ouest. Pendant les échanges, il a souligné l’importance de l’auto-prise en charge et de la capacité à apporter de la valeur ajoutée dans un processus de croissance endogène plutôt que de libéralisation des échanges. Lucide sur les difficultés de cette tâche, il nous a invités à un regard de foi surprenant pour un économiste : « Nous devons combattre pour faire valoir les valeurs de la crucifixion. Non pas de la souffrance, mais de l’amour : c’est un témoignage puissant. »

se présenter autour d'un crayon
Après la pause, le P. Andréas nous a donné quelques exercices concrets de connaissance, stylo à la main et « genou au cou », découvrant nos âges, le nombre de nos frères et sœurs, nos pays d’origine, de mission, nos activités apostoliques, notre expérience en matière de JPIC…

08am mise en commun
L’après-midi, nous avons commencé par établir un « contrat d’honneur » qui rassemble les attitudes de vie commune que nous souhaitons vivre pendant la session. Nous avons ensuite partagé nos attentes en arrivant ici. Sr Vicky nous a proposé un photo-langage, puis elle nous a présenté la genèse et les objectifs de la session. La commission Justice et Paix de l’Union des Supérieurs Généraux a créé en 2005 une sous-commission Afrique. Cette dernière a organisé plusieurs sessions de formation en Afrique de l’Est et de l’Ouest, mais sans réussir à créer des liens durables entre les participants. L’implication forte des supérieurs généraux pour engager des participants à cette session de Ouaga 2014 engage ses derniers à être des « multiplicateurs » pour continuer, sur le terrain, la sensibilisation. En conclusion, Sr Vicky nous a rappelé combien les enjeux de Justice et Paix sont inscrits au cœur de la vie religieuse.

P. Nicolas Tarralle a.a.

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *