Accueil au postulat de huit jeunes candidats

Célébration présidée par le P. Vincent Cabanac

Célébration présidée par le P. Vincent Cabanac

Parmi les objectifs des Assomptionnistes en Afrique de l’ouest, il y a l’accueil et la formation des candidats à la vie religieuse assomptionniste. C’est pourquoi ils disposent d’un postulat et d’un noviciat.

La visite du Père Vincent Cabanac donna l’opportunité, le 28 janvier 2015, d’admettre officiellement huit jeunes à l’étape du postulat, lors d’une cérémonie au cours des vêpres. Depuis septembre 2014, ces jeunes vivaient l’expérience de la vie communautaire assomptionniste, et, confortés par ce qu’ils ont découvert, ils ont demandé à faire un pas de plus. Cette demande ayant été agréée par le conseil provincial, ils ont donc pu franchir l’étape de l’entrée au postulat.

Ils viennent de trois pays : 1 du Burkina Faso, 1 du Cameroun et 6 du Togo.

Au cours de la célébration, chacun des huit candidats a laissé entendre ce qui l’habite. Nous avons réussi à recueillir quelques mots de chacun :

Jean-Paul, Honoré, Valère et Marius

Jean-Paul, Honoré, Valère et Marius

-AMEGNIKPO Marius Thierry (Togolais) : « Le Seigneur est le chemin, la vérité et la vie. Sans lui je ne sais quoi faire ».

-KOUWAMA Valère (Togolais) : « Tu m’as séduit, Seigneur, et je me suis laissé séduire. Tu m’as maîtrisé, tu as été le plus fort ».

-WINIGAH B. Honoré (Togolais): « Avance au large et jette les filets. Nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre mais sur tes paroles, je vais jeter. Je ne peux aimer Dieu sans vouloir que tous l’aiment. Je ne peux aimer Dieu sans aimer mes frères pour Dieu ».

– LAKAZA Jean-Paul (Togolais) : « Ma grâce te suffit ».

Bernardin, Armel, David et Jovic

Bernardin, Armel, David et Jovic

– KOUEPOU KOUEPOU Jovic (Camerounais) : « Seigneur, je veux t’aimer mais qui es-tu ? ».

– BINIDI David (Togolais): « La moisson du Seigneur est abondante mais les ouvriers peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson afin qu’il envoie des ouvriers à sa moisson ».

-YONI Armel Dakiswendé Michaël (Burkinabè) : « Bénis le Seigneur, ô mon âme et n’oublie aucune de ses largesses ».

-KANTCHIRE Bernardin (Togolais) : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis ».

Remise de la Ratio Institutionis

Remise de la Ratio Institutionis

Les postulants ont chacun reçu des mains du Père Vincent CABANAC la Ratio Institutionis, la charte de formation de la congrégation. Il s’est adressé à eux, en outre, en ces termes : « Quand on veut construire une maison, on ne se préoccupe pas de ce qu’on va mettre au pinacle. C’est plutôt la base qui importe. Cette base, c’est ce que vous venez de vivre». Et les exhortant à imiter les anciens, il leur a dit de ne copier chez ces derniers que ce qui aide à leur édification. La soirée a pris fin par une petite réjouissance. Beaucoup de courage à nos jeunes postulants !

DAMIBA Honoré Ramondgwendé, novice a. a.

Ce contenu a été publié dans A Komah, La vie des communautés, Recherche vocationnelle, Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *