Visite du Père Vincent CABANAC

Rencontre informelle...

Rencontre informelle…

Du 25 janvier au 3 février 2015, les deux communautés des Augustins de l’Assomption à Sokodé (Togo) ont eu le grand plaisir de recevoir la visite du Père Vincent CABANAC. Il est venu de France, en sa double qualité d’économe provincial (de la Province d’Europe) et d’assistant du provincial pour le suivi de la mission assomptionniste en Afrique de l’ouest. Il s’agissait, pour lui, de constater l’état des lieux et de voir dans quelle mesure propulser le dynamisme de nos communautés. Une semaine bien chargée pour notre hôte qui avait inscrit à son agenda plusieurs activités. Dès son arrivée, le Père Vincent a eu la chance de participer à la clôture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens dans l’une des églises presbytériennes de la ville. Puis, tout au long de son séjour, le Père Vincent a pris le temps de rencontrer individuellement les religieux, les novices et les postulants assomptionnistes. Plusieurs rencontres de travail ont permis également de mûrir la question de l’avenir de la présence assomptionniste en Afrique de l’ouest. Deux branches féminines de la famille de l’Assomption évoluent aussi à Sokodé : les Religieuses de l’Assomption et les Orantes de l’Assomption. Le Père Vincent n’a pas manqué de s’entretenir avec elles.

Célébration de la vie consacrée

Célébration de la vie consacrée

Le samedi 31 janvier, le Père Vincent a pris part, aux côtés des religieux et religieuses œuvrant dans le diocèse de Sokodé, au lancement de l’année de la Vie Consacrée au niveau diocésain. La messe fut célébrée par l’évêque du lieu, Monseigneur Ambroise Kotamba DJOLIBA.

Le lendemain, dimanche 1er février, le Père Vincent a présidé la messe à la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Komah, paroisse desservie par les Augustins de l’Assomption. A l’issue de la célébration, il a tenu réunion avec le Conseil Paroissial. Nous pouvons, sans trop nous tromper, dire que la question de la construction de l’église paroissiale était certainement au menu.

La visite du Père Vincent a pris fin le mardi 3 février mais la veille, une soirée d’au revoir fut organisée en son honneur. A l’occasion, il a mis en valeur son savoir-faire culinaire en se ceignant du tablier pour nous faire des crêpes que nous avons tous délectées. Nous lui disons merci car sa venue nous a permis de recharger nos batteries pour assumer les défis qui se présentent à nous et ne manqueront d’apparaître dans l’avenir.

VIVE L’ASSOMPTION EN AFRIQUE DE L’OUEST !!!

DAMIBA Honoré Ramondgwendé, novice a. a.

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans A Komah, Au Noviciat, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *