Les NTIC : Liberté-vérité-responsabilité

Le P. Jean-Paul à l'oeuvre

Le P. Jean-Paul à l’oeuvre

Les mutations qui s’opèrent au quotidien dans le monde sont à la fois inquiétantes et fascinantes. Au rang de celles-ci, les mutations informatiques, manifestées par l’efflorescence des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) sont formidables. Il convient donc d’y jeter un regard particulier. Voilà pourquoi les Assomptionniste de l’Afrique de l’Ouest se sont réunis, dans le cadre de leur traditionnelle session « Jeune  Assomption », les 19 et 20 Aout 2015, pour réfléchir ensemble autour du thème : « Assomptionnistes en Afrique de l’Ouest et NTIC : liberté-vérité-responsabilité », sous la houlette du père Jean-Paul Sagadou, a.a.

De nos jours, les NTIC (Internet, Téléphone, Smartphone, etc.) facilitent la vie dans nos communautés religieuses et l’Internet, en particulier, est un outil dont on ne peut se passer. Mais il est tout de même facile de s’y enfermer à tel point que notre consécration religieuse en pâtisse. Voilà pourquoi, il convient d’effectuer un discernement sur la gestion de ces outils sur une base de liberté, vérité et responsabilité en vue de servir notre idéal religieux et de ne pas sombrer dans le désastre que ces technologies peuvent causer. Au bout de ces deux jours de travail, je retiens ces points essentiels :

  • Internet est un bon outil, précieux pour le monde d’aujourd’hui. Il facilite la communication, donne un accès immédiat à l’information, c’est une source de divertissement et contribue à l’éducation tout en facilitant énormément  la recherche en terme de temps et d’ouverture.
  • L’impact considérable des mass média sur la vie et la mentalité de nos contemporains affecte également les communautés religieuses et conditionne souvent leur communication interne.
  • En pleine séance de travail

    En pleine séance de travail

    La connaissance de ces outils est donc importante dans le cadre de la nouvelle évangélisation et pour l’entretien de la vie religieuse car les NTIC peuvent devenir de puissants instruments de cohésion et de paix ou des promoteurs efficaces de destruction et de division.

  • Pour notre vie communautaire, les NTIC doivent être abordées sans peur ni diabolisation, mais utilisées avec responsabilité et vigilance. Car dans le cadre de la communication, aucun acte, en effet, n’est isolé, il engage toute la communauté. Voilà pourquoi le religieux assomptionniste doit apprendre le langage de cette  culture pour devenir un expert en communication, à l’exemple du Christ, le parfait « communicateur ».
  • Pour notre apostolat, les NTIC doivent constituer un moyen de proposer la foi, un canal pour renforcer la communion et la solidarité.
  • La mauvaise gestion des NTIC et de l’Internet peut entraîner chez le religieux un manque à sa consécration religieuse : visite de sites peu recommandables- films pornographiques, utilisation excessive entraînant ipso facto une perte de temps et éventuellement des dépenses excessives.

Finalement, le meilleur et d’ailleurs l’unique véritable moyen de vivre avec cet outil ambivalent, tout en gardant son intégrité, est de préserver et de nourrir en permanence dans notre vie  « la richesse intérieure » via un enracinement en Dieu et donc une vie d’intériorité et de recueillement centrée sur l’essentiel : le service de Dieu et l’amour des autres. C’est ainsi que le religieux sera capable d’aborder les moyens de communication avec liberté et efficacité, en vue d’une finalité apostolique.

Le Fr. Bonaventure renouvelant ses voeux

Le Fr. Bonaventure renouvelant ses voeux

Voici donc quelques fruits de cette session qui a connu la participation de 16 novices et de 4 religieux, profès temporaires. Ceux-ci ont d’ailleurs renouvelé leurs engagements à la suite du Christ, au sein de la congrégation des Augustins de l’Assomption, le 21 août au soir, en étant plus conscient des nouveaux défis auxquels ils devront désormais faire face.

Jovic KOUEPOU, novice a.a.

 

Ce contenu a été publié dans A Komah, A Ouaga, Au Noviciat, La vie des communautés, Recherche vocationnelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *