JUBILE DE LA MISERICORDE : DEUX PORTES SAINTES OUVERTES A OUAGADOUGOU

Le Pape François a décidé de promulguer une année sainte « extraordinaire », c’est-à-dire une année supplémentaire aux années saintes qui reviennent tous les 25 ans. Il a voulu qu’elle soit un jubilé de la miséricorde ! Après l’ouverture mardi 8 décembre à Rome du Jubilé de la miséricorde par le pape François, c’est ce dimanche 13 décembre que les Portes saintes ont été solennellement ouvertes par les évêques dans la plupart des diocèses. A la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception de Ouagadougou, la célébration eucharistique de l’ouverture de la porte sainte, présidée par le cardinal Philippe  a eu lieu à 8h00. Étaient conviés à cette célébration, les prêtres et les fidèles de trois vicariats forains. Pendant ce temps, la célébration présidée par Mgr Léopold évêque auxiliaire, au Sanctuaire Notre Dame de Yagma, a commencé une heure plus tard c’est-à-dire à 9h00, et a rassemblés selon les suggestions du cardinal, les prêtres et les fidèles de deux vicariats forains. les célébrations ont également eu lieu aussi au niveau paroissial. Chaque paroisse fut invitée après ces célébrations diocésaines, à procéder officiellement à l’inauguration du Jubilé Extraordinaire de la Miséricorde le dimanche 20 décembre 2015. « Il ne s’agira plus d’ouvrir explique le cardinal, d’autres portes dans les paroisses, mais d’introduire les fidèles à la célébration de cette Année Sainte ». Les pasteurs doivent alors intensifier les programmes en faveur des enseignements, des catéchèses, des célébrations qui orientent les esprits vers l’approfondissement du thème de la miséricorde et sur le sens de la Porte de la miséricorde. Des commentaires explicatifs de la bulle d’indiction « Misericordiae Vultus » pourraient être initiés afin de permettre aux chrétiens de vivre avec fruits l’Année Sainte de la Miséricorde.

Jérôme-Adams, aa.

IMGP0957IMGP0960IMGP0949IMGP0982

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *