Commémoration à Sokodé du Dies Natalis du Père d’Alzon

A la communauté de Komah

A la communauté de Komah

Le 21 Novembre, en la fête de la Présentation de la Vierge Marie, la famille des Augustins de l’assomption à travers le monde a célébré la 135ème année de la naissance au ciel de leur Fondateur, le  Vénérable Emmanuel d’Alzon. C’est pour marquer d’une touche particulière ce jour, que les assomptionnistes de la communauté paroissiale de Komah et celle du Noviciat Saint Augustin à Sokodé se sont retrouvés le 21 novembre au soir, avec des laïcs proches de la congrégation, pour célébrer ensemble ce grand jour. Au programme de cette soirée fraternelle, une conférence, les vêpres, puis le partage d’un repas avec tous les convives.

C’est le Père Benoît Bigard, Maitre des novices et délégué du Provincial d’Europe en Afrique de l’Ouest qui a animé la conférence sur la spiritualité des Augustins de l’Assomption et l’Examen du Règne. Dans son exposé, l’orateur, après avoir rappelé les deux devises de la congrégation que sont « Adveniat Regnum Tuum » et « Propter amorem Domini Nostri Jesu Christi », a mis un accent particulier sur l’avènement du Règne de Dieu dans le monde. En effet, notre raison d’être assomptionniste se résume dans notre engagement pour l’avènement du Règne de Dieu dans nos âmes c’est-à-dire en nous et l’avènement du règne de Dieu dans le monde par la lutte contre Satan et  la conquête des âmes pour leur salut. La spiritualité des Augustins de l’Assomption, qui est christocentrique, se déploie dans le triple amour : l’Amour de Notre Seigneur Jésus, de Marie sa Mère et de l’Eglise son épouse. Partant de là, le père a proposé un questionnaire qui pourra permettre aux participants de faire un examen de l’avènement du règne en nous, entre nous et autour de nous. Le but de cet Examen du Règne, selon le père Benoît, est « de discerner l’action de l’Esprit qui fait advenir le Royaume de Dieu ; et d’exercer notre désir du Royaume face à ce qui l’empêche d’être là en plénitude. » Le père a alors proposé une démarche en trois étapes : d’abord la dimension personnelle qui consiste à examiner l’avènement du Règne de l’Esprit Saint en « moi » ; ensuite la dimension communautaire qui consiste à examiner l’avènement du Règne de Dieu le Fils « entre nous » ; puis la dimension missionnaire qui  consiste à examiner l’avènement du Règne de Dieu le Père « autour de nous ». Le petit échange qui a suivi l’exposé a permis de mieux cerner le message livré par l’orateur.

La soirée s’est poursuivie avec la prière des vêpres de la veille au soir de la solennité du Christ Roi de l’Univers ; vêpres au cours desquelles les participants ont rendu grâce à Dieu pour la vie du Père d’Alzon et ont prié pour tous les projets de la congrégation. Avant le repas fraternel, les convives ont eu droit à une belle prestation de danse artistique et de comédie musicale. La prestation a été préparée par un groupe de jeunes entrainé par les frères pré-postulants assomptionnistes de Komah.

Le repas fraternel qui a mis fin à la soirée, a été une belle occasion de découverte et de connaissance mutuelle entre les laïcs et les religieux assomptionnistes qui ont souhaité que de telles rencontres se pérennisent. Ces rencontres pourraient marquer un démarrage effectif de l’alliance laïcs-religieux des Augustins de l’assomption au Togo.

Jean-Valère KOUWAMA, novice aa.

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans A Komah, Au Noviciat, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *