PÈLERINAGE DIOCÉSAIN AU SANCTUAIRE NOTRE DAME DE YAGMA

IMG_1168(3)

Les sœurs orantes

12647551_1726946797541678_3229124980699956238_n 12650990_1726946287541729_6372674889829033464_n (1) 12688202_1726996987536659_9022873870742874680_n

Procession d'entrée

Procession d’entrée

 

Le dimanche 7 février 2016, au sanctuaire de Notre Dame de Yagma, à une dizaine de km au nord de la capitale, a été organisé, le pèlerinage diocésain sur le thème « Avec Marie, notre mère, soyons miséricordieux comme le Père et artisans de réconciliation, de justice et de paix ». Ce sont des centaines de milliers de catholiques, de tout âge et de tout sexe, au nombre duquel nous pouvons ajouter la communauté assomptionniste de Ouagadougou, qui se sont retrouvés au sanctuaire de Yagma, sous l’œil vigilant des forces de l’ordre qui, depuis 3 jours siégeaient au sanctuaire. Les pèlerins ont participé à l’eucharistie et bénéficié de la bénédiction apostolique avec indulgences plénières données par Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque Métropolitain de Ouagadougou. Dans son homélie sur le thème, le cardinal a invité le peuple burkinabè à offrir le sacrifice eucharistique, à rendre grâce au Seigneur et à implorer sa miséricorde, son assistance et sa protection. «Rendons grâce à Dieu qui a été, qui est et qui sera toujours au cœur de l’histoire de notre peuple. Le peuple burkinabè, dans son ensemble, a fait l’expérience concrète de l’amour et de la bienveillance du Seigneur lors des événements tragiques récents qui ont jalonné notre existence», a-t-il dit. A en croire l’archevêque de Ouagadougou, «la main du Seigneur» ne cesse de veiller sur le Burkina Faso. Il nous invite à demander à la Sainte Trinité de nous permettre d’être miséricordieux comme notre Père. Une année de la miséricorde nous est donnée par le Saint père François, afin que nous apprenions à être, à l’image de Jésus, pleins de miséricorde envers nos prochains.

Justin Wend-yam TIENDREBEOGO, a.a.

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans A Ouaga, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *