Présentation des pré-postulants 2015-2016

Augustin YAMBA

Augustin YAMBA

Salut, je me nomme Augustin Yemkouedouga YAMBA. De nationalité Togolaise. Benjamin d’une fratrie de neuf enfants, je viens de l’archidiocèse de Lomé, et je suis un fils de la paroisse Jésus Bon Pasteur d’Agoé-Assiyéyé. Au départ je ne savais pas la différence entre la vie religieuse et la vie sacerdotale, pour moi je voulais simplement devenir prêtre, c’est à la suite de mon cheminent dans le groupe vocationnel que j’ai fait la part des choses. Après l’obtention de mon bac en 2011, j’ai continué les études universitaires à Lomé, au département de Biologie et physiologie animale. Je vais découvrir les Augustins de l’Assomption suite au conseil de mon directeur spirituel, qui me mettra en contact avec un prêtre assomptionniste. Après un cheminement  de trois ans, j’ai été admis pour commencer ma formation pour la vie religieuse. Depuis mon arrivé chez les assomptionnistes, mon désir de me consacrer au Seigneur n’a cessé de croitre. J’apprécie bien la vie communautaire assomptionniste et je suis vraiment heureux d’être là. Je vous prie de me soutenir dans la prière afin que le Seigneur achève en moi ce qu’il a commencé.

 

Christian AZIAMALE

Christian AZIAMALE

Bonjour ! Je réponds au nom de Christian  AZIAMALE, togolais, je suis originaire de l’archidiocèse de Lomé, fils de la paroisse Notre Dame Sous la Croix d’Agbalépédogan.

Après mon baccalauréat littéraire en 2014, j’ai fait une année d’étude en sociologie  option politique et communication à l’université de Kara. En outre, j’ai fait une formation professionnelle en cuisine  européenne, africaine et en décoration.

Désireux de me consacrer corps et âme au Seigneur dès mon enfance, cette vocation a eu sa consécration avec le Fr Nicodème a.a., qui était novice  à l’époque. J’ai été séduit par ses propos, le charisme et la spiritualité de l’Assomption. Tout ceci rejoignait en totalité mon désir de suivre le Christ. Je me suis fait accompagner par le Père Serge Patrick a.a.  Ainsi, après plusieurs discussions j’ai eu à participer au camp vocationnel de mars 2015, puis j’adressai une lettre de demande d’entrée au pré-postulat qui a eu une suite favorable. L’ultime désir de mon cœur aujourd’hui dans cette congrégation c’est de travailler pour l’avènement du Règne de Dieu, qu’il en soit ainsi. Amen !

 

Dominic MBAEZE

Dominic MBAEZE

Je m’appelle MBAEZE Nneameka Dominic Solomon, de nationalité nigériane, né le 2 Août 1993 à EDEM UMULUMGBE. Je suis né dans une famille monogamique et chrétienne de sept enfants (deux filles et cinq garçons) dont je suis le sixième et le quatrième des garçons.

Après avoir obtenu le WEAC, je suis allé au Burkina Faso en 2014. Pendant une année, j’étais enseignant dans une école secondaire dans la communauté des Anglophones.

J’ai connu l’Assomption après avoir entendu une homélie du Père Paulin KAKULE à la cathédrale de Ouagadougou, et de là j’ai été touché et j’ai cherché d’où il venait et c’est une religieuse du nom de NGOZI OKOYE qui m’a conduit à la communauté des Assomptionnistes et ensuite j’ai établis des liens avec le père dans le but de cheminer avec la congrégation.

Je compte sur l’Assomption pour réaliser ce qui me semble être ma vocation, c’est-à-dire un loyal et fidèle religieux tout en ayant des aspirations pour la vie religieuse sacerdotale.

 

Fiacre KONAN

Fiacre KONAN

Fiacre KONAN, Ivoirien, né le 1 mai 1993 à BOMBOSSOU (BOTRO)

Je suis d’une famille animiste avec peu de chrétiens et surtout très peu de catholiques, de sept enfants (quatre garçons et trois filles) dont je suis le troisième des enfants et le deuxième des garçons.

J’ai eu un parcours scolaire au primaire couronné par un Certificat d’Etudes Primaires(CEPE), ensuite au secondaire avec l’obtention d’un Brevet d’Etudes du Premier Cycle (BEPC) et d’un baccalauréat série A2, et enfin une année universitaire à l’Institut National des Arts et de l’Action Culturelle (INSAAC) en Animation Culturelle (option organisation évènementielle).

J’ai connu les assomptionnistes par le biais d’un compatriote qui était en lien avec le Père Paulin KAKULE (chargé des vocations de la communauté de Ouagadougou).

Pour assouvir ma soif, et poussé par le désir de savoir, de découvrir et de connaitre encore plus cette communauté, je suis allé naviguer sur internet. Au fur à mesure que je découvrais les informations sur les Assomptionnistes : leur charisme et spiritualité ; voilà qu’une phrase m’a emporté et saisi : « la communauté Assomptionniste existe pour l’avènement du Royaume. L’esprit du fondateur nous pousse à faire nôtres les grandes causes de Dieu et de l’homme, à nous porter là où Dieu est menacé dans l’homme et l’homme menacé comme image de Dieu » (Règle de vie). C’est ainsi que j’élève ma voix avec les paroles du psalmiste en disant : « qu’est que l’homme pour que Tu penses à lui, le fils d’un homme, que Tu en prennes souci ? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un Dieu, le couronnant de gloire et d’honneur » (PS 8,5-6). Alors, que faire ?  Que pouvais-je faire pour en savoir plus sur l’esprit des Assomptionnistes afin de mieux clarifier mon discernement ? C’est avec ce désir d’avoir plus de lumières sur la communauté, que j’ai eu l’occasion d’établir des liens avec le Père Paulin avec qui j’ai eu beaucoup d’échanges. Dieu faisant, chaque chose belle en son temps, le Père Paulin m’a encouragé à venir vivre et partager leur vie communautaire à Ouagadougou. Sans hésiter, j’ai accepté volontiers.

Faire miennes les grandes causes de Dieu et de l’homme selon l’esprit du fondateur à travers les apostolats alzoniens tels que la mission, la pastorale vocationnelle, l’œcuménisme et l’alliance laïcs-religieux, voilà encore ce qui me motive à avancer en eau profonde dans l’aventure à la suite de Dieu et pour l’avènement de son Règne.

Que pourrai-je dire de plus, maintenant que j’ai fait le premier pas ? Sinon que je remercie les formateurs et compte sur la grâce Divine pour accomplir son œuvre d’amour.

 

Noël TOMFEI

Noël TOMFEI

Je m’appelle TOMFEI Rékougné Noël, je suis né le 25 décembre 1993 dans la préfecture de Tchaoudjo au Togo.

Je suis issu d’une famille monogame et chrétienne de six enfants : un grand frère, deux grandes sœurs, un petit frère et une petite sœur.

Parlant de mon expérience de vie avant de rentre en Assomption je dirais que j’ai fait mon primaire à l’EPP camp gendarmerie où j’ai obtenu mon CEPD, le parcours du secondaire je l’ai fait au CEG BARIKI (Sokodé) et le troisième cycle au lycée moderne de Sokodé où j’ai obtenu mon Bac D option science de la vie et de la terre en 2012. En 2013 j’ai fait une année à l’université de Lomé option géophysique ensuite une année de formation en entreprenariat  agricole.

J’ai connu l’Assomption depuis 2007. La vie en communauté est la première chose qui m’a beaucoup marqué et ensuite les activités apostoliques que sont l’œcuménisme et le dialogue interreligieux, la promotion de l’être humain et l’éducation de la foi, toutes choses que j’apprécie beaucoup.

Pascal GABIAM

Pascal GABIAM

Je suis Pascal Amouzou  Messan GABIAM, de nationalité togolaise. Né le 13 avril 1992 à Lomé, d’une famille chrétienne, je suis le quatrième fils de mes parents. Je suis originaire de la paroisse Saint Mathieu de Gbodjomé (Diocèse d’Aného, Togo). J’ai eu mon baccalauréat littéraire en 2012. Ensuite j’ai continué mes études à l’université de Lomé en Histoire, option Histoire contemporaine pour trois ans. Mon contact avec les assomptionnistes remonte en 2012, par le biais  du père Serge Patrick SIMO a.a avec qui j’ai eu plusieurs entretiens téléphoniques. Par après, nous nous sommes rencontrés à Lomé pour des échanges, j’ai aussi participé aux camps de vocation des années 2014 et 2015. Tout ceci m’a permis de découvrir les Augustins de l’Assomption et leur charisme. Ensuite, j’ai fait ma demande d’entrée au pré-postulat qui a connu une suite favorable. Je continue toujours cette découverte tous les jours que le Bon Dieu fait dans ma formation comme pré-postulant assomptionniste. Dans ma communauté je suis le chargé du jardin. Que Dieu me conduise sur cette route que j’ai choisie pour le suivre et le servir sur les pas du Père Emmanuel d’Alzon. Amen !

 

Rodrigue OUEDRAOGO

Rodrigue OUEDRAOGO

Je suis Benoît-Rodrigue OUEDRAOGO du diocèse de Banfora au Burkina Faso. J’ai suivis mon parcours scolaire à Banfora dans la région des cascades et à Pô dans le centre-sud. Reçu au baccalauréat de la session de juin 2015, j‘ai demandé à entrer dans la congrégation et suis pré-postulant depuis le 10 septembre 2015. J’ai entendu parler de l’Assomption en 2009 par deux sœurs oblates de l’Assomption par qui je suis entré en contact avec le Père Jean-Paul SAGADOU en 2011. Séduis par le charisme et les apostolats de la congrégation j’ai voulu commencer le parcours de formation des Augustins de l’Assomption pour l’extension du Règne de Dieu en moi et autour de moi.

 

Valentin GAVO

Valentin GAVO

Waouh ! Moi c’est Valentin K. GAVO, chrétien, baptisé dans la mort et la résurrection de Jésus Christ. Je suis togolais de nationalité. Je suis titulaire d’un BAC série A4 avec une formation en Comédie musicale, Folklore et ensuite dans le Marketing de réseau dans la Compagnie (GMC) Global Market Company à Kara Tomdè. J’ai connu l’Assomption en 2013 par l’intermédiaire d’une sœur de la Providence de Saint Paul à Kara (PSP) et aujourd’hui je suis à l’Assomption afin de répondre au Christ qui me séduit et m’appelle à le suivre de plus près. À l’Assomption nous formons une famille heureuse, nos joies et peines sont offertes au Seigneur  dans les offices et la charité mutuelle.

Avec  l’Assomption notre joie et sans limite.

Ce contenu a été publié dans A Komah, La vie des communautés, Recherche vocationnelle, Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *