COCHOLYCOTO Awards LOMÉ 2016

COCHOLYCOTO 2015 (38)Le Réseau des Jeunes pour la Fraternité Interreligieuse « REJEFIR » a organisé le vendredi 18 mars 2016 au Palais des Congrès de Lomé la deuxième édition nationale de son concours de chant dénommé : «Cocholycoto » à l’endroit des lycées et collèges du Togo autour du thème : Le Pardon et la réconciliation. Ce concours de chant jumelé à la poésie a réuni sept chorales et sept élèves poètes venus de part et d’autres du pays. La fédération des chorales de lycées de Sokodé remporte pour la deuxième fois consécutive le trophée avec une enveloppe.COCHOLYCOTO 2015 (12)
Dans le souci de rassembler les jeunes du Togo de différentes confréries religieuses, le concours de chant et de poème a été le moyen dont le REJEFIR, ce réseau placé sous la coupole des pères assomptionnistes du Togo s’est servi pour passer son message de paix, de pardon et de fraternité.
Selon le père Serge Patrick l’organisateur principal de cet événement les jeunes constituent un canal exceptionnel par lequel la fraternité religieuse pourra s’instaurer définitivement : « Ils sont chrétiens, ils sont musulmans. Ils veulent faire savoir aux jeunes du Togo, de Lomé que la paix entre les religions est possible. Ici elle est possible cette paix parce qu’elle passera tout simplement par eux. Ils ont un slogan qui exprime toute une force : « jeune toujours meilleur et unis ». Et pourquoi meilleur ? Parce qu’on ne voudrait pas tout simplement considérer l’autre comme un ennemi à battre, à combattre mais comme un frère, une sœur à aimer et à relever », a laissé entendre le père assomptionniste. Comme quoi, il n’est pas question d’être meilleur plus que les autres, ce n’est pas une querelle, mais d’être meilleur que soi-même et de travailler de manière à rendre les autres meilleurs.COCHOLYCOTO 2015 (7)
Au total sept chorales composées de musulmans et chrétiens venus de Kara, Sokodé, Atakpamé, Kpalimé et Lomé ont pris part à ce concours présidé par six jurés venus des 6 grandes villes du Togo. La mélodie, l’harmonie, la tenue sur scène et la chorégraphie ont été les critères essentiels de notation de ce concours.
Toutes les chorales ainsi que les camarades lycéens et collégiens se sont vêtus de pagne de circonstance bleu avec pour motif un cœur et une main symbolisant le meilleur, la paix; ce qui dégage une certaine harmonie et cohésion dans le vivre ensemble.
Les chorales ont eu à interpréter une chanson imposée, une composition personnelle et une petite comédie musicale pour tout illustrer la nécessité du pardon et de la tolérance.
COCHOLYCOTO 2015 (35)Cette deuxième édition a été jumelée à un concours de poésie qui a aussi vu la participation de sept jeunes lycéens sur le même thème. Toutes les trois premières places primées sont raflées par la gente féminine et la première est revenue à AHALIGAN Afi, présentée par SOS village d’Enfant de Lomé qui obtient un total de 17 points sur 20.
En tout, plus de 3500 collégiens et lycéens ont pris part à cet événement.
Tous les participants ont eu droit à des attestations de participation.
Le rendez-vous est pris en 2017 pour la troisième édition qui se veut, Dieu aidant, une ouverture pour toute l’Afrique de l’Ouest.

Voir l’intégralité de l’album photo

Ce contenu a été publié dans La vie des communautés, Témoignages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *