Mémoire des bienheureux Kamen Vitchev, Pavel Djidjov et Josaphat Chichko à Ouagadougou.

Présentation PowerPoint des martyrs bulgares

Présentation PowerPoint des martyrs bulgares

En Assomption, novembre est un mois de joie et surtout d’action de grâce. On y célèbre en effet, respectivement, la fête des bienheureux martyrs assomptionnistes bulgares le 13 novembre et le Dies Natalis du P. Emmanuel d’Alzon le 21 novembre. A Ouagadougou, la journée du 13 Novembre s’est déroulée dans une ambiance festive ente religieux, laïcs en lien avec la communauté et ses amis.

Elle débuta à 9h30 au centre Lauriers de Ouagadougou. Dans son mot de bienvenue, le P. Jean Paul SAGADOU, supérieur de la communauté, a, d’entrée de jeu, noté qu’en faisant mémoire de nos bienheureux martyrs assomptionnistes, nous pensons également à nos 3 frères congolais assomptionnistes disparus depuis 3 ans et au P. Vincent MACHOZI, qui fut assassiné en mars dernier au Congo. Il fit ensuite une présentation générale du P. Emmanuel d’Alzon et des débuts de l’Assomption avant de passer la parole au P. Nicolas et au Fr. Adams pour une brève présentation des élus du jour. De leur propos, on retient substantiellement qu’ils furent accusés à l’époque communiste en Bulgarie avec 30 autres personnes. Après un procès monté de toute pièce, ils furent les seuls, avec un évêque, condamnés à mort et seront donc fusillés le 11 novembre 1952. Ce furent des éducateurs et des artisans de l’unité entre les églises de rites différents. Ils furent béatifiés le 26 Mai 2002 par le saint Pape Jean Paul II en Bulgarie. Après ce partage, la parole fut donnée à Jean Valère, qui partagea, cette fois-ci, son expérience du fondateur des Augustins de l’Assomption, le P. Emmanuel d’Alzon. Cinq principaux traits du P. d’Alzon marquent la vie du jeune religieux togolais : sa foi et sa vie de prière, son amour pour le Christ et pour l’Eglise, sa passion pour la dignité et le développement intégral de l’hom

Le Frère Valère parle de son attrait pour le Père d'Alzon

Le Frère Valère parle de son attrait pour le Père d’Alzon

me, sa passion pour le Règne de Dieu et enfin son ardeur apostolique. Le Fr. Jean Valère finit son propos en ouvrant une série d’échanges entre invités et religieux assomptionnistes. Suite à celle-ci, l’on passa à la messe d’action de grâce présidée par le P. Jean Paul SAGADOU. Tandis qu’elle prenait fin à 12h30, le repas de fête était déjà installé. C’est donc dans une ambiance joyeuse, festive et conviviale que se termina la fête.

C’est ainsi que se déroula la fête à Ouagadougou. Puissent-ils, nos bienheureux martyrs et le P. d’Alzon, prier pour nous et nous obtenir la grâce d’être des passionnés de l’Adveniat Regnum Tuum à leur exemple.

Fr. Jovic KOUEPOU, a.a.

Photo de famille

Photo de famille

Partager sur :
Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *