Dernier Internoviciat de l’année…

P. Vincent Kambere

Après les sessions sur ‘’la connaissance de soi’’ et sur ‘’mieux se connaitre pour guérir de ses blessures’’. Du 8 au 12 mai 2017, nous nous sommes retrouvés à Kara pour vivre la dernière session de l’année. C’est toujours le centre Monseigneur BAKPESSI qui a ouvert ces portes aux sept communautés des noviciats de la sous régions, pour cette session réservée aux novices. Nous nous sommes réunis autour du père Vincent KAMBERE aa, qui nous a entretenues sur les conseils évangéliques dans le contexte africain. Au total trente un novices et huit formateurs ont réfléchi sur les vœux. Au programme, la prière de la liturgie des heures, la célébration de l’Eucharistie, des conférences et des temps de travail en groupe ont meublé ces cinq jours.

Remontée des groupes

Abordant chaque conseil évangélique, le père Vincent a.a., nous a longuement instruits sur les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance dans le contexte africain. En effet le concept de la pauvreté religieuse n’est pas toujours bien compris par bon nombre de personnes qui nous voient vivre. Vivre la pauvreté évangélique, c’est répondre à un appel, c’est choisir de tout quitter pour suivre le Christ, pour l’imiter et c’est dire aux hommes et aux femmes de notre temps que Dieu est notre seule et vraie richesse. Choisir la pauvreté évangélique, c’est aussi s’engager pour combattre la misère et la pauvreté dans le monde, en aidant tous les Hommes à sortir de leurs situations de précarité. Notre témoignage en tant que personne consacrée doit être édifiant en ce qui concerne nos relations avec les biens matériels. Nous devons aussi faire comprendre à nos familles, le sens de ce vœu, afin qu’elles nous aident à bien le vivre. Pour le conseil évangélique de chasteté, nous avons compris que c’est un signe du monde avenir où les enfants de Dieu ne prendront plus de femme ou de mari. Donc ce vœu nous demande de vivre le célibat dans la continence parfaite en vue du royaume de Dieu.  Etant des êtres humains, nous sommes appelés à entrer en relation avec des personnes de tous les âges et de tous les sexes, car ce vœu nous ouvre à un amour universel. Nous devons bien gérer notre vie affective et sexuelle, car prononcer ce vœu ne nous rends pas insensible ou encore moins indifférent aux pulsions sexuelles, mais nous devons toujours lutter contre les désirs de la chair, en vivant dans la vérité, refuser de mener une double vie. La connaissance de soi, la pratique du sport et l’ouverture à un bon accompagnateur, sont, entre autres, des moyens pour bien vivre ce vœu. L’obéissance religieuse n’est pas à confondre avec toutes sortes d’obéissances. Elle s’inspire de celle de Jésus par rapport à son Père. Le religieux dans son désir de se vouer entièrement à la volonté de Dieu, choisi de s’en remettre à d’autres à travers le vœu d’obéissance, pour qu’ils l’aident à la discerner et à l’accomplir. C’est donc une obéissance d’amour qui passe concrètement par la soumission aux décisions des personnes humaines mandatées par Dieu. Il ne faut pas ignorer qu’il n’y a pas de vraie obéissance sans expérience du mystère de la croix, car il ne s’agit pas de faire ce qui nous plait quand cela nous plaît et de la manière qui nous convienne, mais de répondre à ce que l’autre attend de moi. Eh bien, si nous pénétrons le sens et les exigences de l’obéissance, nous réalisons qu’elle est une voie d’affirmation de soi, car elle nous permet de correspondre à ce que Dieu attend de nous et elle est aussi source d’épanouissement.

A la chapelle…

D’autres temps forts ont marqué cette session : les célébrations eucharistiques, où les pères  Aristide a.a. et Vincent a.a., nous ont nourris de la Parole de Dieu et du Corps de notre Seigneur. Il faut aussi souligner que la bonne participation des novices aux travaux de groupes et aux conférences a permis aux uns et aux autres de bien pénétrer la profondeur du thème. Nous nous sommes quittés sur une note de satisfaction générale. Tout en nous promettant de nous soutenir mutuellement dans la prière, nous avons émis le vœu de nous revoir très prochainement aux cérémonies d’engagement des uns et des autres dans les mois à venir.

Ce contenu a été publié dans Au Noviciat. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *