Le père Michel Kubler nous partage sa passion pour l’unité!

Au noviciat de Sokodé

Ce début de mois de juin 2017 fut marqué par la présence du père Michel Kubler parmi nous. Nous avons, en effet, eu la joie de profiter de sa présence alors qu’il vient tout juste d’être élu secrétaire général et procureur de notre congrégation. Heureusement le rendez-vous avait été pris de longue date et, malgré l’agenda bousculé de Michel, sa passion pour l’œcuménisme et son désir de découvrir ce petit coin d’Assomption en Afrique lui ont permis d’offrir cette semaine à ses petits frères de Sokodé. Nous lui en sommes grandement reconnaissant.

Une bonne part de sa semaine, cinq heures par jour, était donc consacrée à une session sur l’œcuménisme… L’Orient chrétien : histoire des ruptures du 5e et du 11e siècles et le christianisme oriental. La Réforme : genèse de la rupture du 16e s., visionnage d’un film sur Luther. Le mouvement œcuménique moderne (de 1910 à aujourd’hui). Les grandes dimensions de l’engagement œcuménique (institutionnel/ doctrinal / diaconal / spirituel / existentiel). Quelques grands documents, de ‘Unitatis redintegratio’ à ‘Du conflit à la communion’, en passant par ‘Ut unum sint’ et la Déclaration d’Augsbourg. Et pour finir, la passion pour l’unité chez le Père d’Alzon et ses fils.

            La session fut suivie par 18 participants : 6 novices et 6 postulants AA ; 3 novices Orantes ; 2 sœurs de la Providence de St Paul et 1 novice du Puits de Jacob. Ils furent tous très heureux de leurs multiples découvertes durant cette semaine et la graine de la passion pour l’unité des chrétiens est tombée dans une bonne terre qui ne manquera pas de donner de bons fruits. Comme le disait un des participants : « Nous avons été très heureux de la session et fier du travail de nos aînés en ce domaine et nous espérons faire encore mieux ! »

Nous avions également profité de la présence de Michel pour organiser une conférence au Centre Culturel Saint Augustin à partir de son dernier livre « Protestants Catholiques, ce qui nous sépare encore », nous avons pu proposer cette conférence à deux voix grâce à la présence du pasteur Bright de l’Église évangélique presbytérienne du Togo. Une cinquantaine de personnes ont pu profiter de cette conférence bien vivante et riche.

Enfin, une soirée rassemblant nos deux communautés de Sokodé, a permis à Michel de nous donner un écho de vive voix du dernier chapitre général et de fêter ensemble notre fraternité.

Un grand merci à Michel pour cette belle semaine, pour sa passion et son dynamisme toujours intact !

Ce contenu a été publié dans A Komah, Au Noviciat, Hommes de communion, La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *