Première profession des vœux des sœurs Elise du Bon Pasteur TCHANGUE (togolaise) et de Yvette de l’Enfant Jésus MONEMOU (Guinéenne) chez les Religieuses de l’Assomption au Burkina Faso, plus précisément à Bobo Dioulasso le 4 novembre 2017

Ce samedi 04 novembre 2017, les sœurs Elise du Bon Pasteur TCHANGUE du Togo et Yvette de l’Enfant Jésus MONEMOU de la Guinée faisaient leurs premiers vœux  au noviciat Notre Dame de l’Espérance des Religieuses de l’Assomption à Bobo Dioulasso. La cérémonie a eu lieu au cours d’une belle célébration eucharistique présidée par monsieur l’Abbé Yves Marie Joseph  TANGA et concélébrée par une dizaine de prêtres. La chorale était celle de l’inter noviciat.

Sr Elise (à gauche) et Sr Yvette(à droite) (avec la Sr Madéleine au milieu)

Après l’appel des élues du jour, monsieur l’Abbé Yves Marie Joseph TANGA dans son homélie est revenu sur ce qu’est notre consécration religieuse à la suite du Christ. Pour lui, nous sommes entrain de célébrer l’élection divine car Dieu a fait de nos deux sœurs les élues du jour. Cependant, comme le prophète Jérémie nous avons de la crainte et  à chaque instant Dieu nous rassure. Se consacrer dans la vie religieuse c’est suivre le Christ pauvre, chaste et  obéissant en étant assidu à la vie de prière de chaque jour et engagé dans nos apostolats à travers le service de nos frères et sœurs. Votre communauté est votre tout a-t-il martelé en s’adressant spécialement aux élues du jour. Ainsi vous êtes appelées  a-t-il ajouté, à préférer, à imiter et à suivre Jésus pour être pour lui, en tout et pour tout.

Ensuite, la cérémonie de profession a commencé. Dans un dialogue la Sœur Monique SANON, supérieure provinciale est aussi revenue sur le sens de l’engagement par la profession religieuse. Après cette sorte d’entrevue, les élues du jour ont professé leurs vœux pour trois ans. Il s’en est suivi la remise de la Règle de Vie, du livre de la Prière du Temps Présent et de la signature de leurs vœux. Puis, elles sont sorties pour la vêture. Religieuses de l’Assomption désormais, elles ont été accueillies au retour par leurs sœurs ainées et novices. Elles ont ensuite salué toute l’assemblée. La messe s’est alors poursuivie avec la liturgie eucharistique. Après la communion, la sœur Yvette a pris la parole pour une brève allocution. Le maître-mot de son propos fut « merci ».  Signalons qu’à la fin de la célébration un repas fraternel fut offert à l’honneur de nos deux Sœurs. Bons vents à elles !

De la part de la communauté assomptionniste de Ouagadougou, étaient présent à cette célébration les frères Augustin YAMBA, Jovic  KOUEPOU, Pascal GABIAM et Paulin KAKULE qui nous a aussi fait découvrir les communautés des Oblates de l’Assomption et des Petites sœurs de l’Assomption qui se trouvent à Bobo Dioulasso.

Frère Pascal GABIAM, aa.

Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *