Célébration des vœux définitifs et du jubilé d’argent chez les Oblates à Bobo

Deux grands évènements suscitent une action de grâce encore dans la famille des Oblates de l’Assomption au Burkina Faso : les vœux perpétuels de la Sœur Léocadie SANOU et jubilée d’argent de vie religieuse de la Sr Félicienne KAHINDO KASEREKA.  L’événement a été vécu et célébré le jeudi 27 décembre 2019.

C’était dans la paroisse Saint Vincent de Paul dans l’archidiocèse de Bobo en présence de presque toutes les oblates en Afrique de l’Ouest que Sr Léocadie a prononcé ses vœux définitifs et Sr Félicienne a renouvelé son engagement religieux entres les mains de la Sr Théodosie KITWANA  MUNENE, assistante générale. Cette célébration eucharistique qui débuta à 9h ne fut pas moins l’une des plus grandes célébrations des Oblates à Bobo au Burkina Faso. La célébration eucharistique était présidée par Mgr Paul Ouédraogo, archevêque métropolitain de l’archidiocèse de Bobo et président de la conférence épiscopale Burkina-Niger, entouré de 16 prêtres, en présence de plusieurs communautés religieuses, de la grande famille de l’Assomption et la communauté paroissiale, ainsi que les familles et connaissance des élues du jours.

Sr Léocadie est une Burkinabé, issue d’une famille moitié chrétienne (une mère chrétienne et un père animiste). Toute jeune, elle a senti le désir de suivre le Christ et elle fera la connaissance des Oblates par un jeune de sa paroisse du nom de Anselm Sanou (qui n’est plus) qui l’a conduit au groupe vocationnel où elle découvre les Oblates. Après son noviciat, elle a fait ses premiers vœux en 2011. Elle aurait fait ses engagements définitifs en 2017 mais elle se sentait moins prête ; ainsi se donne-t-elle une année pour mûrir sa décision. C’est à la fin de cela que sa demande ayant acceptée par la Supérieure Générale des Oblates, elle a joyeusement manifesté son amour pour le Christ par cet engagement.

Quant à la Sr Félicienne, Congolaise de nationalité, elle dit avoir vécue une vie religieuse pas tout à fait « facile » mais elle a été toujours soulagée par l’amour de Dieu et le secours de la Vierge Marie.  C’est ainsi que Mgr Paul Ouédraogo les invitait à prendre de la distance par rapport aux évolutions du monde qui peuvent toucher leurs engagements évangéliques et à garder intact leur « branchement » dans le Christ.

La fin de célébration eucharistique a été suivie du repas fraternel, des dons de cadeaux aux élues et de la présentation de toutes les familles de l’Assomption.

Fr Dominic MBAEZE, aa.

Ce contenu a été publié dans La vie des communautés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *