Une délégation du RJIA Burkina était à Bamako dans le cadre de la restitution de la 7ème édition des Voyages d’Intégration Africaine

Du 26 au 31 décembre 2017, une délégation de la section RJIA du Burkina Faso a effectué un voyage dans la capitale malienne, Bamako, en vue de la restitution de la 7ème édition des Voyages d’Intégration Africaine qui s’est déroulée au Ghana en aout dernier. Parmi  les 10 jeunes qui ont effectué le déplacement, l’on comptait trois assomptionnistes. Il s’agit des frères Jean-Paul SAGADOU, Jovic KOUEPOU et Jean-Valère KOUWAMA. Ce fut un temps de rencontres avec les jeunes maliens scandé en trois principales activités : partage d’expérience et conférence, rencontre avec Mme Aminata Draman Traoré et visites de lieux touristiques.

  • Partage d’expériences et conférence

Le 28 décembre, pendant 3h environ, la délégation s’est entretenue avec une cinquantaine de jeunes maliens dans les locaux du CRJ (le Cercle de Réflexion des Jeunes), une association malienne de la place. Elle présenta le réseau et fit la restitution de la 7ème édition des VIA. Après cela, le P. Jean Paul SAGADOU anima une conférence sur les idéaux du RJIA qu’il déclina en cinq exigences : historique, politique, humaine et religieuse, épistémologique et enfin, psychologique. A la suite de ce temps d’échanges et de conférences, un noyau de coordination des activités du RJIA au Mali fut mis en place le lendemain.

  • Rencontre avec Mme Aminata Draman Traoré

Le 29 décembre, Mme Aminata Draman Traoré, ancienne ministre malienne, écrivaine et panafricaniste, reçut la délégation dans sa demeure à Bamako. Pendant environ 30 minutes, elle entretint les jeunes en visite sur les défis migratoires et sécuritaires de l’Afrique dans son processus d’intégration. Après avoir exposée les défis, elle termina son propos sur un message d’espérance selon lequel on assiste à un éveil de la conscience de la jeunesse africaine sur l’urgence pour l’Afrique de s’auto prendre en charge et d’assumer son développement et son autonomie. En retour, la délégation lui offrit le rapport de la 7ème édition des VIA et lui partagea l’expérience du RJIA depuis son dernier passage à Bamako en 2011.

  • Visites touristiques

Pendant ces deux jours, durant les après-midi, la délégation eut l’occasion de visiter le parc national du Mali et le marché des objets culturels du Mali.

Tel fut le déroulement du voyage des jeunes au Mali en dehors des quatre jours qu’il faut pour effectuer le déplacement aller-retour entre Ouagadougou et Bamako. Bien que relativement court, ce séjour a été pour les jeunes un moment de découvertes, et surtout l’occasion de se sentir davantage interpeller à œuvrer pour le développement d’une Afrique unie et intègre dans sa pluralité de cultures, langues, etc… Joël ZOUNGRANA témoigne par exemple qu’à l’issu du voyage il sent « un besoin imminent d’actions concrètes pour l’Afrique. »

Pour les assomptionnistes présents dans la délégation, au-delà du voyage, cette expérience fut une occasion de se laisser interpeller par l’importance d’une mission assomptionniste au service de l’unité, du dialogue interreligieux dans un contexte comme celui de Bamako. D’ailleurs, durant la rencontre du 28, les jeunes ont clairement exprimé l’urgence d’une telle pastorale au Mali. Ainsi, nous sommes en droit de rêver que peut être un jour, l’Assomption pourra y faire son chemin d’autant plus qu’au dernier chapitre général, elle sert donner pour mission d’être au « service de l’unité dans un monde divisé. »

Fr Jovic KOUEPOU

Publié dans La vie des communautés | Un commentaire

Célébration du Dies Natalis du P. Emmanuel d’Alzon à Ouagadougou

Le 21 novembre de tous les ans est le jour de fête du p. Emmanuel d’Alzon en Assomption. A Ouagadougou, la fête a été avancée au dimanche 19 novembre. La communauté de Ouagadougou a célébré le P. d’Alzon en ayant autour d’elle les religieuses de l’Assomption, les Orantes de l’Assomption et les laïcs qui sont en lien avec elle.

Ce fut une belle journée qui débuta par une messe présidée par le p. Nicolas TARRALE. Après la messe, nous avons eu un temps d’échanges sur la vie du P. d’Alzon qui consista à parcourir de manière panoramique les grandes étapes de sa vie. Ce fut l’occasion de présenter les différentes congrégations de la famille de l’Assomption aux laïcs présents. En outre, nous avons eu la joie de célébrer les sœurs Isabelle AGOUVI et Monique SANON respectivement régionale des Orantes de l’Assomption et provinciale des Religieuses de l’Assomption en Afrique de l’Ouest. A la suite des échanges, la fête continua avec le repas et s’acheva avec une séance photo sous le soleil scintillant de Ouagadougou.

Fr. Jovic Kouepou a.a

Publié dans La vie des communautés | Laisser un commentaire

Première profession des vœux des sœurs Elise du Bon Pasteur TCHANGUE (togolaise) et de Yvette de l’Enfant Jésus MONEMOU (Guinéenne) chez les Religieuses de l’Assomption au Burkina Faso, plus précisément à Bobo Dioulasso le 4 novembre 2017

Ce samedi 04 novembre 2017, les sœurs Elise du Bon Pasteur TCHANGUE du Togo et Yvette de l’Enfant Jésus MONEMOU de la Guinée faisaient leurs premiers vœux  au noviciat Notre Dame de l’Espérance des Religieuses de l’Assomption à Bobo Dioulasso. La cérémonie a eu lieu au cours d’une belle célébration eucharistique présidée par monsieur l’Abbé Yves Marie Joseph  TANGA et concélébrée par une dizaine de prêtres. La chorale était celle de l’inter noviciat.

Sr Elise (à gauche) et Sr Yvette(à droite) (avec la Sr Madéleine au milieu)

Après l’appel des élues du jour, monsieur l’Abbé Yves Marie Joseph TANGA dans son homélie est revenu sur ce qu’est notre consécration religieuse à la suite du Christ. Pour lui, nous sommes entrain de célébrer l’élection divine car Dieu a fait de nos deux sœurs les élues du jour. Cependant, comme le prophète Jérémie nous avons de la crainte et  à chaque instant Dieu nous rassure. Se consacrer dans la vie religieuse c’est suivre le Christ pauvre, chaste et  obéissant en étant assidu à la vie de prière de chaque jour et engagé dans nos apostolats à travers le service de nos frères et sœurs. Votre communauté est votre tout a-t-il martelé en s’adressant spécialement aux élues du jour. Ainsi vous êtes appelées  a-t-il ajouté, à préférer, à imiter et à suivre Jésus pour être pour lui, en tout et pour tout.

Ensuite, la cérémonie de profession a commencé. Dans un dialogue la Sœur Monique SANON, supérieure provinciale est aussi revenue sur le sens de l’engagement par la profession religieuse. Après cette sorte d’entrevue, les élues du jour ont professé leurs vœux pour trois ans. Il s’en est suivi la remise de la Règle de Vie, du livre de la Prière du Temps Présent et de la signature de leurs vœux. Puis, elles sont sorties pour la vêture. Religieuses de l’Assomption désormais, elles ont été accueillies au retour par leurs sœurs ainées et novices. Elles ont ensuite salué toute l’assemblée. La messe s’est alors poursuivie avec la liturgie eucharistique. Après la communion, la sœur Yvette a pris la parole pour une brève allocution. Le maître-mot de son propos fut « merci ».  Signalons qu’à la fin de la célébration un repas fraternel fut offert à l’honneur de nos deux Sœurs. Bons vents à elles !

De la part de la communauté assomptionniste de Ouagadougou, étaient présent à cette célébration les frères Augustin YAMBA, Jovic  KOUEPOU, Pascal GABIAM et Paulin KAKULE qui nous a aussi fait découvrir les communautés des Oblates de l’Assomption et des Petites sœurs de l’Assomption qui se trouvent à Bobo Dioulasso.

Frère Pascal GABIAM, aa.

Publié dans La vie des communautés | Laisser un commentaire

Retour en photos sur les 1er voeux

Quelques photos des premiers voeux à Sokodé le 19 août 2017…

Publié dans Au Noviciat, La vie des communautés | Laisser un commentaire

Echos de notre Assemblée régionale.17 Août: Second jour des travaux

Chers amis lecteurs, avec un peu de retard, nous venons vous donner des échos de la fin de notre assemblée régionale…

Le 17 Août 2017, les travaux se sont poursuivis dans la matinée avec une animation du père Nicolas Tarralle sur l’autofinancement, les vocations et la formation ; puis des travaux en équipes sur les thèmes susmentionnés.

L’après-midi a été un temps d’échange en équipes générationnelles. Les profès perpétuels ont échangés  sur  la question du départ  des Religieuse de  l’Assomption, les option de  construction sur Komah, l’animation de la délégation puis du Vicariat,  la feuille de  route pour les  années à  venir et  sur les prochaines étapes de notre développement en Afrique de l’Ouest.

L’équipe composée des profès temporaires et des novices s’est penchée sur la question de l’organisation des congés et sur les activités assomptionnistes que les  frères peuvent mener ensemble pendant les vacances d’été.

Les travaux se sont terminés sur une note de satisfaction du père Benoît Bigard, provincial  d’Europe qui a annoncé l’arrivée à Sokodé du père Boniface (nouveau  maître des novices) le vendredi 18 Août 2017.

La  soirée s’est poursuivie  dans le recueillement et la prière avec la célébration des renouvellements de vœux des frères Blaise BONOU-YEHOUENOU, Ignace AISSAH, Augustin AKPO, Justin TIENDREBEOGO, Pierre GNOM,  Honoré DAMIBA, Armel YONI, Jean-Valère KOUWAMA  et  Jovie KOUEPOU. A la suite des renouvellements,  un temps festif s’en est suivi avec un  moment de partage des nouvelles des  différentes communautés où vivent les frères.

L’équipe du  Secrétariat/Communication

Jean-Valère KOUWAMA,

Fabrice AKELESSIM,

Antoine COMBEY,

Jean-Olivier NEGUE

Publié dans La vie des communautés | Laisser un commentaire

Six nouveaux frères en Assomption

En ce 19 août 2017, la province d’Europe a eu la joie d’accueillir six nouveaux frères en Assomption. Entre les mains du nouveau provincial, le P. Benoit BIGARD, les frères Augustin, Christian, Dominique, Pascal et Rodrigue ont eu la joie de prononcer leur première profession religieuse.

Comme à l’accoutumée, la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Komah à Sokodé, a eu la joie de recevoir les familles, amis, et invités des six nouveaux frères assomptionnistes pour leur cérémonie de première profession. Ce fut au cours d’une célébration eucharistique présidée par le P. Benoit BIGARD. Substantiellement, le provincial invita, dans son homélie, chacun à laisser Dieu entrer dans sa vie à travers sa propre histoire- certainement parsemée de blessures, de joie et de peines. De fait, « Tout est grâce. » Il nous appartient alors de désirer et de laisser Dieu pénétrer dans nos vies.

Après l’homélie, les frères prononcèrent leurs premiers vœux et furent accueillis dans la famille assomptionniste par leurs devanciers sur le chemin. S’en suivit le déroulement normal de la messe. Cependant, avant la bénédiction finale, le provincial confia les 10 nouveaux novices (un béninois, un ivoirien, quatre congolais et six togolais) à leur nouveau maître : le P. Boniface MUHINDO MUTAHI qui était jusqu’à lors, missionnaire congolais à Madagascar. Ainsi s’acheva la cérémonie autour d’un verre de réjouissance. Ce fut un jour de fête et de joie pour l’Assomption en Afrique de l’Ouest.

Fr. Jovic Kouepou Kouepou

Publié dans La vie des communautés | Laisser un commentaire

Echos de notre assemblée régionale 16 août 2017 : premier jour des travaux

Les  travaux de l’assemblée  régionale des frères assomptionnistes d’Afrique de l’Ouest ont démarré ce matin 16 août 2017 dans les locaux  de l’ITC assomption  à Komah. C’est en présence du père benoît Bigard, provincial d’Europe, que les travaux  se sont ouvert avec la quarantaine de frères venus des communautés d’Afrique de l’ouest et d’ailleurs (notamment  des frères en mission en  France, au  Congo). Dans son  mot d’ouverture, le provincial a tenu  à rappeler que notre assemblée n’est ni  un  chapitre  local, ni un chapitre de  région, donc n’est pas un lieu  de  décision. C’est plutôt un cadre de réflexion et d’orientation de notre vie apostolique  en Afrique  de l’ouest.

La  matinée  a été consacrée à deux thèmes  principaux : la qualité de notre vie communautaire et la question  du vicariat d’Afrique de l’ouest. Sur la qualité de notre vie communautaire, les  frères ont réfléchis sur la question de l’unité  dans la  diversité et  sur comment nos communautés peuvent être des lieux de joie, de foi et d’extension  du règne de Dieu.  Quant à  la  question du vicariat, nos  réflexions ont particulièrement été orientées sur la mise en place de structures pour accompagner la réalisation de ce projet d’ici 2019 et sur les défis de l’autonomisation progressive de notre région.

L’après-midi a été consacrée au thème de Nos apostolats. A ce propos, il s’est agi de réfléchir à comment poursuivre et renforcer nos engagements actuels (paroisse, aumônerie, jeunesse et vocation, Enseignement, centre Culturel Saint Augustin,  radio, RJIA,  REJEFIR,  etc.) ? Vers quels types  d’engagements nouveaux voulons-nous aller ? Comment renforcer  une pastorale des  jeunes plus intégrée.

Pour faciliter les réflexions, les frères ont été répartis en 5  groupes de travaux  pour penser les différentes questions et se sont surtout appuyer sur les textes du chapitre provincial et ceux du chapitre général.

La journée du 17 août 2017 sera consacrée à notre politique vocationnelle, à  la formation et à l’autofinancement.

La commission Secrétariat/Communication

Jean-Valère, Fabrice, Jean-Olivier, Antoine

Publié dans La vie des communautés | Laisser un commentaire

Ordination presbytérale à Sokodé – Togo

Lucas et Georges

Ordination presbytérale des frères Lucas SEZOUHLON et Georges HOUSSOU, les deux premiers prêtres assomptionnistes togolais… En ce 24 juin 2017 à Sokodé ! Nous leur souhaitons une belle aventure au service de l’Évangile, de l’Église et du Monde… Merci à vous pour votre engagement à nos côtés et belle et longue vie à l’Assomption en Afrique de l’Ouest…

Quelques photos ci-dessous…

Publié dans A Komah, Au Noviciat, La vie des communautés | Laisser un commentaire

Ordination des frères Lucas et Georges

Publié dans A Komah, Au Noviciat, La vie des communautés | Un commentaire

Le père Michel Kubler nous partage sa passion pour l’unité!

Au noviciat de Sokodé

Ce début de mois de juin 2017 fut marqué par la présence du père Michel Kubler parmi nous. Nous avons, en effet, eu la joie de profiter de sa présence alors qu’il vient tout juste d’être élu secrétaire général et procureur de notre congrégation. Heureusement le rendez-vous avait été pris de longue date et, malgré l’agenda bousculé de Michel, sa passion pour l’œcuménisme et son désir de découvrir ce petit coin d’Assomption en Afrique lui ont permis d’offrir cette semaine à ses petits frères de Sokodé. Nous lui en sommes grandement reconnaissant.

Une bonne part de sa semaine, cinq heures par jour, était donc consacrée à une session sur l’œcuménisme… L’Orient chrétien : histoire des ruptures du 5e et du 11e siècles et le christianisme oriental. La Réforme : genèse de la rupture du 16e s., visionnage d’un film sur Luther. Le mouvement œcuménique moderne (de 1910 à aujourd’hui). Les grandes dimensions de l’engagement œcuménique (institutionnel/ doctrinal / diaconal / spirituel / existentiel). Quelques grands documents, de ‘Unitatis redintegratio’ à ‘Du conflit à la communion’, en passant par ‘Ut unum sint’ et la Déclaration d’Augsbourg. Et pour finir, la passion pour l’unité chez le Père d’Alzon et ses fils.

            La session fut suivie par 18 participants : 6 novices et 6 postulants AA ; 3 novices Orantes ; 2 sœurs de la Providence de St Paul et 1 novice du Puits de Jacob. Ils furent tous très heureux de leurs multiples découvertes durant cette semaine et la graine de la passion pour l’unité des chrétiens est tombée dans une bonne terre qui ne manquera pas de donner de bons fruits. Comme le disait un des participants : « Nous avons été très heureux de la session et fier du travail de nos aînés en ce domaine et nous espérons faire encore mieux ! »

Nous avions également profité de la présence de Michel pour organiser une conférence au Centre Culturel Saint Augustin à partir de son dernier livre « Protestants Catholiques, ce qui nous sépare encore », nous avons pu proposer cette conférence à deux voix grâce à la présence du pasteur Bright de l’Église évangélique presbytérienne du Togo. Une cinquantaine de personnes ont pu profiter de cette conférence bien vivante et riche.

Enfin, une soirée rassemblant nos deux communautés de Sokodé, a permis à Michel de nous donner un écho de vive voix du dernier chapitre général et de fêter ensemble notre fraternité.

Un grand merci à Michel pour cette belle semaine, pour sa passion et son dynamisme toujours intact !

Publié dans A Komah, Au Noviciat, Hommes de communion, La vie des communautés | Laisser un commentaire